Les écosystèmes forestiers

Ripisylves

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. imprimer la page Imprimer

 

ACTIONS D’ANIMATION ET DE RECONQUETE DES BOISEMENTS

RIVULAIRES EN NORD PAS DE CALAIS - PICARDIE (2013 - 2015)

 

 

Les boisements « rivulaires » (situés sur les berges) constituent un élément essentiel pour la qualité physique des cours d’eau. Ces bandes boisées, également appelées ripisylves, assurent en effet de multiples fonctions :



  • Une fonction mécanique permettant la stabilité des berges grâce au système racinaire des arbres et arbustes ;
  • Une fonction d’écosystème à part entière, situé entre le milieu aquatique et le milieu terrestre environnant ;
  • Une fonction de filtre végétal, réduction des pollutions diffuses (nitrates, phosphates et pesticides) et l’amélioration de la qualité de l’eau ;
  • Une fonction pour la biodiversité avec une une diversité des habitats et des faciès d’écoulement du cours d’eau.
  • Une fonction patrimoniale et paysagère.

Ces différents points sont tout à fait compatibles avec la production de bois d’œuvre de qualité sur le haut de berge, avec notamment des essences adaptées telles que le chêne pédonculé, l’érable sycomore, le noyer, l’alisier torminal…De plus, la diversification des habitats augmente la valeur cynégétique et piscicole de la propriété.


Constat sur le bassin Artois Picardie :

L’Agence de l’Eau Artois-Picardie a mené une évaluation sur plus de 1500 km de la qualité des cours d’eau et de leurs berges. Résultat, 50% du linéaire en moyenne n’atteint pas les indices de qualité requis. La faible couverture et le mauvais état des boisements rivulaires sont parmi les principaux facteurs contribuant à cette évaluation médiocre.

 


Ripisylve vieillissante et peu diversifiée


Absence totale de ripisylve


 

Qu’est-ce qu’un boisement rivulaire fonctionnel ?

Pour remplir l’ensemble des rôles évoqués ci-dessus, un boisement sur berge doit remplir les conditions suivantes :

  • composé d’essences locales et à enracinement adapté : aulne, frêne, chêne pédonculé, saules... Les peupliers cultivés, souvent implantés dans ces milieux, n’ont pas un appareil racinaire adapté au maintien des berges et doivent être réservés à l’intérieur des parcelles ;
  • diversifié au niveau des espèces : le mélange d’essences améliore la biodiversité et la fonction de filtre des pollutions diffuses. Il permet également une meilleure adaptation du peuplement à tout changement des conditions de milieu ;
  • diversifié au niveau des strates et composé majoritairement d’essences arbustives en bas de berge.


Exemple de boisement sur berge fonctionnel



Un partenariat pour la restauration des boisements rivulaires

Pour restaurer la couverture et la qualité des boisements rivulaires, le CRPF Nord Pas de Calais Picardie s’associe donc aux Conseils Régionaux et à l’Agence de l’Eau Artois Picardie sur un programme d’actions initiées en 2007 prévues jusqu'en 2015.

Les actions correspondent aux objectifs d’amélioration de la qualité de l’eau, de restauration de l’état des milieux naturels et de production de bois d’œuvre de qualité :

  • Mise en place d’un comité de pilotage : permettant une large concertation avec les acteurs concernés : Chambres d’agricultures régionales, Syndicats de rivière, DDT, associations de pêche…
  • Analyse des conditions de réussite préalables : analyse économique, technique et réglementaire.
  • Mise en place et suivi annuel d'un réseau de sites pilotes : ces boisements de démonstration seront valorisés auprès des élus, propriétaires et gestionnaires afin de susciter d’autres projets de boisements.
  • Rédaction d’une brochure pour la réalisation des boisements rivulaires. Ce guide, à destination des propriétaires et gestionnaires, permet de préciser la nature des opérations à réaliser pour optimiser les différentes fonctions des boisements rivulaires.
  • Information sur la restauration et l’entretien des boisements rivulaires, auprès des agents et techniciens de rivière. L’objectif est d’informer ces personnels des techniques de mise en place de nouveaux boisements et leur entretien.
  • Développement du projet avec principalement l'assistance technique auprès des gestionnaires des cours d'eau et l'essor de nouveaux projets de boisements.

 

Un exemple de réalisation et de démonstration de la croissance des plants :

Le long des berges, le sol étant riche en alluvions, les arbres, lorsqu'ils sont adaptés aux milieux alluviaux, bénéficient de bonnes croissances.


    Avant plantation
    Année 0 Année 1
    .

    Année 2 Année 3

 

Pour tout renseignement complémentaire, contactez Noémi HAVET au 03 22 33 52 00, ou par mail à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .

 

 Documents techniques à télécharger :

 

Si vous souhaitez approfondir sur le sujet, téléchargez l'analyse des conditions de réussite préalables réalisée par le CRPF. Ce document fait état de l'intérêt des ripisylves, et des freins et atouts, pour leur restauration en Artois Picardie. Cliquez ici pour télécharger ce document (pdf - 2 032 ko).

 

Consultez la rubrique actualité : "Aide au boisement des bords de cours d'eau".

 

Consultez la brochure technique "Guide pour la restauration des ripisylves"

 

Consultez la plaquette "Les ripisylves : des boisements au bord de l'eau" (pdf - 4 005 ko)

 

Consultez la plaquette "Associer la ripisylve à la peupleraie le long des cours d'eau" (pdf - 5 212 ko)

 

Consultez la fiche sur "La ripisylve et les oiseaux" (pdf - 9 251 ko)

 

Consultez la fiche sur "La ripisylve et les poissons" (pdf - 4 469 ko)

 

Site de l’Agence de l’eau Artois Picardie : http://www.eau-artois-picardie.fr

Site de l'Agence de l'eau Seine Normandie : http://www.eau-seine-normandie.fr/